Bellerine, le plaisir des bulles fines
Bellerine, le plaisir des bulles fines
Panier 0

Le bouchon, garant du pétillant et des arômes du champagne

Découvertes

Le véritable bouchon de Champagne est en liège, invention de Dom Pérignon. Ce dernier s’est inspiré des gourdes des moines de St Jacques de Compostelle.

Le chêne liège duquel est issu le liège est présent essentiellement en Espagne, au Portugal, en Corse et dans le Sud de la France.
Dès que le tronc du chêne fait 80 cm de diamètre, le démasclage peut alors commencer.


Source: Visoflora 

En été, entre juin et août, le liège mâle est retiré du tronc sur une épaisseur de 30 à 35 mm. La partie à nu est la « mère ». Cette dernière se laissera déshabiller tous les 10 ans pendant 150 ans…

Le liège est ensuite stocké en ballots de 90 kg, les fardeaux. Ces derniers seront achetés par les bouchonniers.

Après un an de stockage, les plaques sont plongées dans l’eau bouillante pendant 30 minutes pour leur donner élasticité et souplesse. Ensuite, elles seront placées une semaine en chambre noire.

Les bouchons sont découpés dans des planches de 6 mm d’épaisseur. Des emporte-pièces débitent des rondelles de 34 mm de diamètre. La sélection des rondelles se fait selon la qualité du liège. Les rondelles de qualité inférieure sont agglomérées et réutilisées pour la tête du bouchon, appelée l’ « aggloméré ».

Ensuite, deux ou trois rondelles sont regroupées, collées à l’aggloméré pour créer un bouchon. Ce dernier est ensuite poli et traité au silicone alimentaire pour une meilleure utilisation.

Le bouchon de liège enfin prêt à préserver les arômes fins et subtils du champagne.


Article précédent Article suivant